Cabinet en gestion de patrimoine

Accueil Ouvrages Le cabinet JPMFG Contactez-nous Sites recommandés

La Lettre n°10 de Jean-Pierre Monteil Finances et Gestion
- Semaine n°47-48/2005 -

Agrégats économiques

              Soucieux de contribuer à une plus grande compréhension et à une meilleure lisibilité de votre environnement économique et financier, nous avons décidé de vous présenter régulièrement un certain nombre de données macro-économiques.

              Nous sommes encouragés en cela par le nombre croissant des visiteurs des différentes rubriques qui composent notre site et, en particulier, les Lettres hebdomadaires.

              Soyez assurés que votre fidélité est pour nous un encouragement certain à continuer dans cette voix. Nous vous en remercions.

A/ - Quelques définitions (II) …

1°/ - CHÔMAGE (a) : il se définit comme un arrêt volontaire et prolongé du travail dû à l’impossibilité de trouver un emploi.

              Cet arrêt implique l’absence ou la rupture du contrat de travail entre le salarié et son employeur. On distingue généralement les formes de chômage suivantes :

-          Le chômage frictionnel : il ne résulte pas d’une discordance générale entre l’offre et la demande de travail, mais d’une insuffisante mobilité ou d’une insuffisante qualification de la main d’œuvre : les chômeurs ne peuvent répondre aux offres d’emploi parce qu’ils n’ont pas la qualification voulue ou ne résident pas dans le lieu où l’emploi est offert.

-          Le chômage structurel ou technologique : il résulte des modifications dans les structures économiques (par exemple, déclin de la production des mines de charbon).

-          Le chômage cyclique : c’est sans conteste le plus grave, il résulte des grandes crises économiques ;

-          Une forme de chômage que l’on peut qualifier de « volontaire » : elle se manifeste dans certains pays où les indemnités allouées aux chômeurs sont suffisamment importantes pour compenser la perte de salaire et leur permettre de choisir l’inactivité.

2°/ - LA MASSE MONÉTAIRE : c’est l’ensemble des créances constituées des disponibilités monétaires et quasi monétaires. En fait, la délimitation de la masse monétaire, telle qu’elle est faite en France, répond à des considérations pratiques. Elle retient, avec la monnaie fiduciaire et la monnaie scripturale proprement dite, les éléments quasi monétaires gérés par des organismes, banques et accessoirement Trésor, qui reçoivent en même temps des dépôts à vue et sont dotés du pouvoir de créer de la monnaie. Les diverses composantes de l’ensemble des liquidités de l’économie s’articulent de la manière suivante :

-          M1 = Disponibilités monétaires (M1) : billets, pièces, dépôts à vue ;

-          M2 = M1 + Quasi monnaie gérée par les banques et accessoirement par le Trésor ;

-          M3 = M2 + Avoir dans les caisses d’épargne et bons du Trésor

B/ - Quelques indicateurs économiques mis à jour

PIB (b) :

. France / 2ème trimestre 2005 : 420,96 Mds euros - (419,46 Mds précédent) ;

. Allemagne / 3ème trimestre 2005 : 561,05 Mds euros - (558,90 Mds précédent) ;

. Grande-Bretagne (données cumulées) / 2ème trimestre 2005 : 301,74 Mds livres – (298,51 Mds précédent) ;

. Etats Unis (données cumulées) / 3ème trimestre 2005 : 12 156,50 Mds dollars – (11 954,30 Mds précédent) ;

. Japon (données cumulées) / 3ème trimestre 2005 : 512 148,20 Mds yens – (511 267,60 Mds précédent).

 

BALANCE COMMERCIALE  (b) :

. France /Septembre 2005 :  - 1,740 Mds euros – (-2,232 Mds précédent) ;

. Allemagne/Septembre 2005 : 14,78 Mds euros – (12,40 Mds précédent) ;

. Grande-Bretagne /Septembre 2005 :  -3,88 Mds livres – (-5,62 Mds précédent) ;

. Etats Unis /Septembre 2005 :  - 66,11 Mds dollars – (-59,35 Mds précédent) ;

. Japon/Septembre 2005 : 556,46 Mds yens – (610,63 Mds précédent) ;

 

TAUX DE CHOMAGE (b) :

. France/Septembre 2005 : 9,80% - (9,90% précédent) ;

. Allemagne/Octobre 2005 : 11,60% - (11,70% précédent) ;

. Grande-Bretagne /Octobre 2005 : 2,80% - (2,80% précédent) ;

. Etats Unis/Octobre 2005 : 5,00% - (5,10% précédent) ;

. Japon/Septembre 2005 : 4,20% - (4,30% précédent).

 

INDICE DES PRIX (b) :

. France/Octobre 2005 : 113,20 - (113,20 précédent) ;

. Allemagne/Octobre 2005 : 109,40 - (109,30 précédent) ;

. Grande-Bretagne /Octobre 2005 : 114,30 - (114,20 précédent) ;

. Etats Unis/Octobre 2005 : 198,90 - (198,50 précédent) ;

. Japon/Septembre 2005 : 97,90 - (97,80 précédent).

 

DEMANDEURS D’EMPLOI (b) :

. France/Septembre 2005 : 2379,80 (Milliers) - (2401,80 précédent) ;

. Allemagne/Octobre 2005 : 4801,00 (Milliers) - (4837,00 précédent) ;

. Grande-Bretagne /Octobre 2005 : 890,10 (Milliers) - (878,00 précédent) ;

. Etats Unis/Octobre 2005 : 7433,00 (Milliers) - (7661,00 précédent) ;

. Japon/Septembre 2005 : 2,83 (Milliers) - (2,88 précédent).

 

(a)     Sources : INSEE & ministère de l’économie, des finances et de l’industrie.

(b)     Vocabulaire économique et financier. Bernard et Colli. Editions Economica 1976.

 

Achevée le 16 novembre 2005.