Cabinet en gestion de patrimoine

Accueil Ouvrages Le cabinet JPMFG Contactez-nous Sites recommandés

La Lettre n°39 de Jean-Pierre Monteil Finances et Gestion
- Semaine n°48/2006 -

La banque centrale Européenne (1/2)

Partie 1
Partie 2

              Il est très vraisemblable que le thème de l’autonomie de la Banque Centrale Européenne (BCE) s’invitera dans la prochaine campagne présidentielle française. C’est une question récurrente dans le débat de politique intérieure en France, comme dans tous les autres pays qui constituent l’Euro land. 

              Deux questions fondamentales structurent cette délicate question : quelle est la mission de la BCE et qu’en est-il de son indpendance vis à vis de la Commission Européenne et des instances politiques de l’Union ?   

La mission de la Banque Centrale Européenne :

              La BCE a été créée en vertu du Traité de Maastricht (1992) et est entrée en fonctionnement le 1er Janvier 1999. Son siège est implanté à Francfort en Allemagne. Avec les banques centrales de l’ensemble des pays de l’Euro land, elle constitue le Système Européen des Banques Centrales (SEBC). Sa mission fondamentale est de veiller à la stabilité des prix dans la zone de l’Euro land. 

              Sa création a été précédée de trois phases (a)  

Les missions de la BCE sont de deux ordres (a) :  

              Dans une prochaine Lettre, nous rappellerons qu’elle est la nature de l’indépendance de la Banque Centrale Européenne (BCE). C’est le point qui focalise toutes les remarques dont elle est très souvent l’objet de la part de certains responsables politiques. Or, il convient de ne pas perdre de vue que l’existence de la BCE est la traduction directe du Traité de Maastricht. Ses concepteurs auraient-ils fait preuve de « légèreté » en confiant à la BCE la seule mission de veiller à la stabilité des prix dans la zone de l’Euro land ?  

(a) - Sources / Banque Centrale Européenne.

Jean-Pierre Monteil
Directeur de JPMFG.

Achevée le 01 décembre 2006.