Cabinet en gestion de patrimoine

Accueil Ouvrages Le cabinet JPMFG Contactez-nous Sites recommandés

La Lettre n°58 de Jean-Pierre Monteil Finances et Gestion
- Semaine n°20/2007 -

Quel environnement politique international pour le président Sarkozy ?
(1/2)

Partie 1
Partie 2

              Au cours de sa campagne électorale, le candidat Nicolas Sarkozy s’était différencié des principaux autres candidats sur un certain nombre de points significatifs. Parmi ces derniers on trouvait la question de la relance de l��économie française, afin de parvenir à diminuer sensiblement la baisse du chômage, en particulier celui des jeunes, en gagnant le point de croissance supplémentaire qui fait défaut à notre économie depuis bien des années. A présent qu’il est aux commandes de l’appareil de l’Etat, le nouveau Président a commencé à présenter un certain nombre de mesures de natures à « booster » l’économie de la 6ème puissance économique du monde.

              Depuis la nomination de son Premier Ministre, François Fillon et des membres du gouvernement, un certain nombre d’indications sont perceptibles pour toutes celles et pour tous ceux qui sont attentifs aux questions économiques et financières. Par delà l’effet nouveauté, le Président Sarkozy a impulsé une nouvelle forme de « gouvernance », en étant résolument présent sur les principaux dossiers dont l’exécutif a la charge. Depuis le 16 mai, jour de son arrivée au Palais de l’Elysée, le Président a été présent sur tous les dossiers sensibles : formation d’un gouvernement restreint, signant ainsi une première importante rupture avec une habitude vieille de plusieurs décennies ; déplacement à Berlin pour marquer lattachement de notre pays à l’axe franco-allemand, pilier de la construction européenne ; entretiens avec les responsables syndicaux, à la fois pour marquer l’intérêt que successeur du Général de Gaulle et de Georges Pompidou porte au dialogue social et pour demander, à ses interlocuteurs, de s’impliquer dans les changements structurels qui caractériseront sa présidence ; démarches conjointes du Président et de son ministre des affaires étrangères sur le Moyen Orient, l’Iran, les relations de la France avec les Etats Unis et la Russie, sans oublier la question de la libération de l’otage française des FARC Colombiennes. A ce propos je pense que, dans l’hypothèse où elle viendrait à être libérée saine et sauve par ses geôliers,  non seulement l’action du Président Sarkozy serait saluée à l’échelle de la planète mais surtout, cette libération offrirait à la France une opportunité de poids qui serait de nature à affirmer une présence politique et diplomatique de première importance. Cette situation serait de nature à créer une opportunité politique, susceptible d’entraîner des prolongements économiques et financiers à l’échelle du continent sud-américain. Enfin, le Président Sarkozy aura l’opportunité d’affirmer pleinement sa vision du monde, au cours du sommet du G8 qui se déroulera en Allemagne du 6 au 8 juin 2007, dans la paisible station balnéaire de Heiligendamm, près de Rostock, sous la Présidence de la Chancelière allemande.

              Par ailleurs, le Président bénéficie d’une conjoncture internationale qui lui est particulièrement favorable : départ du Premier Ministre britannique à la fin du mois de juin, fin du second mandat du Président américain au début de l’année 2009, présidence française de l’Union Européenne le 1er juillet 2008 enfin, élections présidentielles en Russie. Un tel calendrier me paraît être particulièrement propice à la France et à son président, pour affirmer avec poids la vision que la France a du monde au moment où, précisément, l’humanit�� toute entière est entrée dans un monde nouveau, monde dont les contours seront réellement perceptibles du plus grand nombre, à l’horizon de la seconde moitié du 21ème siècle. Je crois réellement que c’est un moment historique qui s’offre ainsi à la France, à ses principaux responsables politiques et en tout premier lieu à son président.

              Le monde dans lequel vivrons demain nos enfants ainsi que les nombreuses générations qui leur succèderont, ne ressemblera en rien à celui qui l’a précédé et qui est né symboliquement au petit matin du 12 octobre 1492, à quelques milles des côtes du continent américain (a). L’humanité tout entière à un important rendez-vous avec l’Histoire : celui de construire un monde nouveau.

(a) - France : une ambition pour un monde nouveau. Paru aux Editions La Compagnie Littéraire – Paris

Jean-Pierre Monteil
Directeur de JPMFG.

Achevée le 19 mai 2007.