Cabinet en gestion de patrimoine

Accueil Ouvrages Le cabinet JPMFG Contactez-nous Sites recommandés

La Lettre n°6 de Jean-Pierre Monteil Finances et Gestion
- Semaine n°39-40/2005 -

Agrégats économiques

              Soucieux de contribuer à une plus grande compréhension et à une meilleure lisibilité de votre environnement économique et financier, nous avons décidé de vous présenter régulièrement un certain nombre de données macro-économiques.

              Nous sommes encouragés en cela par le nombre croissant des visiteurs des différentes rubriques qui composent notre site et, en particulier, les Lettres hebdomadaires.

              Soyez assurés que votre fidélité est pour nous un encouragement certain à continuer dans cette voix. Nous vous en remercions.

A/ - Quelques définitions

1°/ - PIB (Produit Intérieur Brut) : c’est la richesse créée par le pays au cours d’une période concernée. C’est le plus important des indicateurs économiques. Aujourd’hui, en raison de la réactivité des différents intervenants sur les marchés financiers, mais aussi pour des raisons politiques, cet indice est très attendu par les différents acteurs. Des projections au semestre et à l’année sont faites à partir des résultats trimestriels. Cet indice est révélateur de l’état de santé d’une économie nationale ou de celle d’un ensemble de pays : Union Européenne, OCDE (Organisme de Coopération et de Développement Économique, FMI (Fond Monétaire International), etc.

2°/ - PRODUCTION INTÉRIEURE : c’est l’ensemble des biens et services produits par l’économie nationale, sur son territoire et quelle que soit la nationalité des acteurs. Elle ne comptabilise pas les services rendus par les administrations et les institutions financières ;

3°/ - PRODUIT INTÉRIEUR : en terme de comptabilité nationale et pour une période donnée :

PI = VA + TVA + Dts D – Sces B.

VA : valeur ajoutée (au cours d’une période donnée) ;

TVA : taxe sur la valeur ajoutée ;

Dts D : droits de douane ;

Sces B : services bancaires (non imputés).

3°/ - PRODUCTION NATIONALE : à la différence de la PI, elle ne comptabilise que la production des nationaux. Elle ne comptabilise pas les services des administrations nationales.

4°/ - Indice ISM (Institute of Supply Management) : c’est un indicateur qui mesure le climat de l’activité commerciale aux Etats Unis. Il est très important aux yeux des différents acteurs économiques, politiques et financiers outre atlantique. A la différence du PIB qui mesure l’activité passée, l’indice ISM mesure l’activité des directeurs d’achats de l’industrie manufacturière. Ceci explique pourquoi sa publication est toujours très attendue car révélatrice, d’une certaine manière, du degré de l’activité économique du pays.

5°/ - BALANCE COMMERCIALE :  c’est le compte récapitulant les importations et exportations d’un pays au cours d’une période donnée pour en faire apparaître le solde. Ici, la statistique douanière est la source essentielle pour une analyse des évolutions de la balance commerciale. Plusieurs points la caractérisent :

-          elle fournit des informations fréquentes et rapides ;

-          les résultats mensuels sont connus quelques semaines après ;

-          elle permet une décomposition précise des variations qui permet une appréciation significative de l’évolution.

6°/ - BALANCE DES PAIEMENTS : c’est le compte qui retrace l’ensemble des opérations intervenues au cours d’une période donnée, entre un pays et l’extérieur. Trimestrielle, semestrielle ou annuelle, la balance des paiements enregistre les opérations qui se sont déroulées entre résidents (l’ensemble du pays)  et non-résidents (hors pays). Il faut savoir qu’initialement elle avait été conçue comme un simple compte de caisse laissant apparaître les paiements et recettes effectués en or et en devises effectués par la banque centrale qui était chargé de la comptabilité de la monnaie ! Aujourd’hui elle est un précieux indicateur de l’activité économique, en analysant les différents monétaires et financiers.

B/ - Quelques statistiques à connaître

PIB (x) :

. France / 2ème trimestre 2005 : 421,00 Mds euros - (419,50 Mds précédent) ;

. Allemagne / 2ème trimestre 2005 : 557,99 Mds euros - (557,96 Mds précédent) ;

. Grande-Bretagne (données cumulées) / 2ème trimestre 2005 : 301,74 Mds livres – (298,51 Mds précédent) ;

. Etats Unis (données cumulées) / 2ème trimestre 2005 : 11 948,90 Mds dollars – (11 773,80 Mds précédent) ;

. Japon (données cumulées) / 2ème trimestre 2005 : 510 736,20 Mds yens – (508 588,20 Mds précédent).

 

BALANCE COMMERCIALE  (x) :

. France /Juillet 2005 :  - 2,669 Mds euros – (-1,319 Mds précédent) ;

. Allemagne/Juillet 2005 : 13,08 Mds euros – (14,62 Mds précédent) ;

. Grande-Bretagne /Juillet 2005 :  -3,43 Mds livres – (-2,21 Mds précédent) ;

. États Unis /Juillet 2005 :  - 57,94 Mds dollars – (-59,49 Mds précédent) ;

. Japon/Juillet 2005 : 614,71 Mds yens – (606,88 Mds précédent) ;

 

TAUX DE CHÔMAGE (x) :

. France/Juillet 2005 : 9,90% - (10,10% précédent) ;

. Allemagne/Août 2005 : 11,60% - (11,60% précédent) ;

. Grande-Bretagne /Août 2005 : 2,80% - (2,80% précédent) ;

. États Unis/Août 2005 : 4,90% - (5,00% précédent) ;

. Japon/Juillet 2005 : 4,40% - (4,20% précédent).

 

(x)                 Sources : INSEE & ministère de l’économie, des finances et de l’industrie.

              Dans nos prochaines Lettres, nous nous attacherons à aborder la sphère de l’assurance. Nous mettrons l’accent sur l’assurance des personnes, en la situant dans une approche patrimoniale, en raison de la place significative qu’elle occupe, depuis plusieurs années, dans la structuration de la plupart des actifs privés

Achevée le 24 septembre 2005.