Cabinet en gestion de patrimoine

Accueil Ouvrages Le cabinet JPMFG Contactez-nous Sites recommandés

La Lettre n°73 de Jean-Pierre Monteil Finances et Gestion
- Semaine n°39/2007 -

Les portefeuilles de valeurs de JPMFG : analyse du mois de septembre 2007

              Au terme de ces trois derniers mois boursiers, qui correspondent à ce qu’il est convenu d’appeler la période estivale, nous observons que les marchés ont, une nouvelle fois cette année, comporté des moments particulièrement difficiles, en ayant été alimentés par la crise de certaines lignes de crédits immobiliers aux Etats Unis. Si la performance du CAC 40 s’établi à +3,14% au 30 septembre, c’est à +10,03% qu’elle s’est établie 3 mois auparavant !

              Les trois portefeuilles titres du cabinet JPMFG affichent à la date du 30 septembre, les résultats  suivants :

  . +7 % / (+3,86 %) (a) pour le portefeuille de valeurs n°1 « Sécurité » ;

  . +3,95 % / (+0,01 %) (a) pour le portefeuille de valeurs n°2 « Equilibré » ;

  . +25,26 % / (+22,12 %) (a)pour le portefeuille de valeurs n°3 « Dynamique ».

              La performance globale des 33 valeurs retenues par JPMFG s’établit à +12,29 %, soit un delta de +9,15 %, par référence à celle réalisée par l’indice CAC40.

Commentaire

         Nous pensons que les conséquences directes de la crise dite des « subprime » est désormais prise en compte par les marchés, en particulier aux Etats-Unis et en Grande Bretagne. En revanche, l’incertitude se situe au niveau des conséquences qu’entraînera cette crise immobilière sur la croissance américaine. Cette période d’incertitude se prolongera tant que les marchés manqueront le visibilité en terme de croissance économique. La consommation intérieure US sera inévitablement atteinte par la crise des crédits immobiliers, ce qui entraînera des conséquences sur les résultats des entreprises et donc, sur les marchés de titres.

         Ainsi que nous l’avons écrit dans notre précédente Lettre (Lettre n°35), les intervenants sur les grandes places financières internationales auront à cœur de surveiller les effets induits de la crise immobilière US, sur les autres espaces économiques, en tout premier lieu l’Europe et la sphère asiatique (Chine/Japon/Australie). 

 

1/ Portefeuille n°1 - SECURITE 

         Avec un gain de +7 %, il affiche la deuxième performance (2/3).

         Le panier de valeurs qui composent ce premier portefeuille, exprime une représentation assez large de différents secteurs d’activité : Axa et BnpParibas pour les financières ; Air France-Klm pour les transports ; Michelin et Total pour l’automobile ; l’Air Liquide pour le secteur industriel ; Bouygues et Saint Gobain pour le bâtiment et les travaux publics, les télécoms et les médias ; Danone et Pernod Ricard pour l’agroalimentaire, les vins et spiritueux ; enfin l’Oréal pour les cosmétiques.

         Nous décidons de conserver l’ensemble des valeurs qui composent ce portefeuille.

2/ Portefeuille n°2 - EQUILIBRE

         Avec un gain de +3,95 %, il affiche la troisième performance (3/3).

         Si Edf et Technip surperforment ce portefeuille avec des gains annuels respectifs de +34,33% et 20,58% Eads, le géant européen de l’aéronautique continue d’exercer une action contraire. JC DECAUX et  Vinci affichent chacun une belle performance depuis le début de l’année, en raison de leur segment de positionnement sur leur marché respectif et de la qualité de leur gestion. 

         D’autres valeurs, telles que BnpParibas, Lafarge, Lagardère et Suez recèlent d’importantes potentialités de gains que nous retrouverons très certainement dans leurs valeurs respectives au cours des prochains mois.  

 3/ Portefeuille n°3 - DYNAMIQUE

          Avec un gain de +25,26 %, il affiche la meilleure performance des trois portefeuilles de valeurs (1/3).

         Barbarabui (+124,81 %), CGC-Véritas (+39,56%), Alstom (+38,82 %), Valéo  (+23,76 %) et Nexans (+18,92%) ont continué à performer ce portefeuille à orientation dynamique. Nous conservons Vallourec dans notre portefeuille, car c’est une valeur que nous considérons comme porteuse, dans une perspective de court-moyen terme (6-18 mois), aussi bien en raison de ses prévisions de résultats que de son implantation géographique sur son segment d’activité au plan international. Comme nous l’avions annoncé dans notre précédente Lettre (Lettre n°35), le mois de septembre s’est achevé sur une bonne performance pour l’ensemble des valeurs qui constituent ce 3ème portefeuille. Nous conservons l’ensemble des valeurs qui le composent.

         Ainsi se présente l’évolution des trois portefeuilles de valeurs de JPMFG pour le mois de septembre 2007.

 

(a)     En réel, évolution de l’indice du CAC 40 comprise.

  

Jean-Pierre Monteil
Directeur de JPMFG.

Achevée le 29 septembre 2007.