Cabinet en gestion de patrimoine

Accueil Ouvrages Le cabinet JPMFG Contactez-nous Sites recommandés

La Lettre n°79 de Jean-Pierre Monteil Finances et Gestion
- Semaine n°46&47/2007 -

Nicolas SARKOZY : un style nouveau de présidence

              L’élection du Président Sarkozy a non seulement changé l’image de la fonction présidentielle elle-même, mais elle a surtout projeté le rôle de l’exécutif français dans la modernité. Cette action me paraît être en corrélation avec les transformations profondes et irréversibles auxquelles sont confrontées les autres nations du monde. Certaines d’entre elles ont amorcé cette mutation il y a quelques années : le Royaume Uni, l’Espagne, la Finlande, le Chili, l’Argentine, pendant que d’autres, telles que la France, l’Allemagne, l’Irlande et certaines républiques de l’Europe de l’Est sont entrain de les mettre en place.

              Ce qui me parait le mieux caractériser le nouveau style présidentiel français, c’est le besoin exprimé par un nombre croissant de nos concitoyens : l’attente de davantage de lisibilité de l’action du président. Les raisons de cette attente nouvelle s’inscrivent dans un  schéma qui s’articule autour de 3 axes :

              Jour après jour, le style nouveau voulu par Nicolas Sarkozy s’impose dans l’environnement quotidien des français. Il exprime une attente en terme de prise de responsabilité souhaitée par une large majorité de la population, par delà les différences d’appréciation politique des uns et des autres. Hier, c’est à dire il y a moins d’une vingtaine d’années, un chef d’état était essentiellement quelqu’un qui structurait le pays en intervenant, pour l’essentiel, sur les institutions. Le Général de Gaulle, mais aussi, d’une certaine manière, les Présidents Pompidou et Giscard d’Estaing ont incarné cette même démarche. Depuis quelques années, probablement en raison de la construction européenne et de l’ouverture des frontières, un chef de l’état est devenu un VRP de son pays. Pour s’en convaincre, il n’est que d’observer l’importance des délégations de chefs d’entreprises qui accompagnent les responsables d’exécutifs lorsqu’ils se rendent en voyage à l’étranger.

              Ce style nouveau de présidence est l’expression de la modernisation de la société française qui est en cours. Ses conséquences sont à la fois multiples et perceptibles dans le comportement des autres responsables politiques français, ministres et responsables de collectivités territoriales. L’enracinement de ce style nouveau est irréversible. Gageons qu’il accompagnera l’engagement de la France dans la modernité du 3ème millénaire.

 

Jean-Pierre Monteil
Directeur de JPMFG.

Achevée le 24 novembre 2007.