Cabinet en gestion de patrimoine

Accueil Ouvrages Le cabinet JPMFG Contactez-nous Sites recommandés

La Lettre n°80 de Jean-Pierre Monteil Finances et Gestion
- Semaine n°48/2007 -

Les portefeuilles de valeurs de JPMFG : analyse du mois de novembre 2007

 

              Les trois portefeuilles titres du cabinet JPMFG affichent à la date du 30 novembre 2007 les résultats  suivants :

  . +4,59 % / (+2,27 %) (a) pour le portefeuille de valeurs n°1 « Sécurité » ;

  . +3,54 % / (+1,22 %) (a) pour le portefeuille de valeurs n°2 « Equilibré » ;

  . +14,24 % / (+11,92 %) (a)pour le portefeuille de valeurs n°3 « Dynamique ».

 

              La performance globale des 33 valeurs retenues par JPMFG s’établit à +7,84 %, soit un delta de +5,52 %, par référence à celle réalisée par l’indice CAC40.

Commentaire :

         Comme nous l’avions écrit le mois dernier, nous continuons à penser que les conséquences directes de la crise dite des « subprime » est en passe d’être prise en compte par les marchés. Cependant, l’incertitude continuera à prévaloir au cours des prochains mois. Elle caractérisera la fin de cette année et le début de l’année prochaine, par le biais de variations quelques fois brutales et significatives des cours, traduisant une « nervosité » des marchés justifiée par les incertitudes, à la fois sur les conséquences de la crise immobilière, ainsi que par le manque de lisibilité sur les résultats des entreprises qui seront publiés en 2008. Nous continuons à penser que la consommation intérieure US sera inévitablement atteinte par les effets induits de la crise immobilière et le ralentissement de l’activité économique prévu pour l’année prochaine. Cette situation pèsera tout naturellement sur les marchés de titres. Elle trouvera tout naturellement un prolongement en Europe et en Asie.

         Les trois portefeuilles proposés par le cabinet ont été marqués par le nouvel et important accès de faiblesse qui a touché l’ensemble des valeurs du marché parisien au mois de novembre, à l’instar des autres places internationales. Ces mouvements ont eu la même ampleur que ceux qui se sont produits au cours de l’été dernier, en particulier au début du mois d’août dernier. Ils se caractérisent par des variations de marché brutales et importantes suivies, quelques semaines plus tard, par des mouvements identiques mais en sens inverse. S’ils traduisent les incertitudes et la nervosité des différents acteurs, ils sont surtout l’expression des conséquences de déplacements de masses financières où l’unité de référence est ici le milliard (euro ou dollar) ! Il n’est que de se souvenir que la Chine dispose de près de 1 200 milliards de dollars de réserves de change. Ce chiffre suffit à comprendre l’ampleur des mouvements de capitaux auxquels se livrent, de manière permanente, les intermédiaires financiers à la surface de la planète. Si ce n’est pas la seule justification aux variations brutales des cours des valeurs, elle en est une des principales explications.

              Dans la perspective d’une probable année 2008 difficile pour les marchés actions, il conviendra de porter un intérêt particulier aux valeurs refuge et défensives, telles que : Air France/KLM, Air Liquide, Beneteau, Bouygues, Edf, Groupe Danone, Pernod-Ricard, Technip… Nous reviendrons plus tard sur les propositions du cabinet en terme de valeurs, au titre de l’année 2008.

         Ainsi se présente l’évolution des trois portefeuilles de valeurs de JPMFG pour le mois de novembre 2007.

 

(a)     En réel, évolution de l’indice du CAC 40 comprise.

 

Jean-Pierre Monteil
Directeur de JPMFG.

Achevée le 30 novembre 2007.